Passer au contenu

20 mars 2020

Renforcer ses défenses immunitaires grâce aux produits de la mer.

par Christophe
Bel étal de poissonnerie

Des vitamines et des oligo-éléments dans les produits de la mer

Les produits de la mer sont des réservoirs à vitamines et oligo-éléments. Leurs consommations peuvent contribuer à renforcer les défenses immunitaires de notre organisme. Les vitamines et oligo-éléments ne luttent pas directement contre les agents pathogènes, mais aident des cellules spécifiques comme les lymphocytes à combattre les agressions. Aussi n’hésitez pas si à déguster des produits de la mer pour le plaisir et pour vous aider à garder la forme*. Les vitamines auront une action immédiate. Les oligo-éléments agirons à plus long terme. Les produits de la mer, associés à une alimentation équilibrée, peuvent vous aider à renforcer votre santé. Mais aussi à prendre du plaisir :-) ça fait du bien au corps et à la tête.

*Avertissement: Cet article ne contient pas d’allégations de santé. Je ne suis pas médecin. J’ai échangé avec des médecins et une nutritionniste sur le sujet des défenses immunitaires et des apports nutritionnels des produits de la mer. Je vous restitue une partie de ces échanges aujourd’hui. En aucun cas, les informations qui suivent ne visent à remplacer la relation entre un patient et un médecin. Elle ne sont pas des recommandations médicales.

poissonnerie

Le Zinc pour renforcer les défenses immunitaires

Un de mes collègues ostréiculteurs m’a parlé d’une étude américaine indiquant que le zinc est un oligo-élément essentiel au renforcement des défenses immunitaires. Et qu’on le trouve dans les fruits de mer et surtout les huitres.

Alors j’ai recherché et retrouvé cette étude du département de santé de l’université de Tufts (1) : Study shows zinc supplement boosted serum zinc levels and immunity in older adults ( Pour les amateurs de langue Anglaise. Je suis désolé de n’avoir trouvé aucune publication scientifique en français)

Il montre que le zinc, consommé dans les produits naturels ou en supplémentation renforce les défenses immunitaires. Et surtout chez ceux qui en ont le plus besoin: Les personnes âgées. La nature fait bien les choses, car les huitres contiennent une bonne dose de zinc.

Les huitres sont un bel exemple, mais nous verrons que les autres produits de la mer sont aussi des trésors de bénéfices pour notre santé.

Huitres breizh créa

L’exemple des huitres: Un réservoir de bienfaits

Outre le zinc, les huitres sont peu caloriques, contiennent des oméga-3, du fer, du cuivre, du sélénium, du magnésium, du calcium, mais aussi des vitamines du groupe B. chacun de ces éléments aide notre corps à lutter contre les agressions qu’il subit. Les autorités de santé ont déterminé les apports journaliers recommandés (AJR) pour répondre aux besoins physiologiques de la population. (2) APPORTS QUOTIDIENS DE RÉFÉRENCE EN VITAMINES ET EN SELS MINÉRAUX (ADULTES) Page 45

Le fer nous permet de lutter contre l’anémie et la fatigue et se trouve être un des principaux constituant des globules rouges. Il sert à transporter l’oxygène vers les cellules. Les huitres en contiennent 2,8mg pour 100 gr. (AJR: 11mg/jour)

Le cuivre a un rôle antioxydant, il stimule le système immunitaire et participe à formation des globules rouges. Les huitres en contiennent 1,3mg pour 100 gr. (AJR: 1mg/jour)

Le sélénium est un oligo-élément antioxydant utile pour lutter contre les maladies cardio-vasculaires, mais aide aussi à renforcer nos défenses immunitaires. De plus il permet de nettoyer notre corps de la présence de métaux lourds. Les huitres en contiennent 23,5μg pour 100 gr. (AJR: 55 μg/jour)

Le magnésium est un anti stress qui permet de lutter contre la fatigue. Il participe à la régulation nerveuse. Il aide au transit intestinal. 90,2mg pour 100 gr dans les huitres. (AJR: 375mg/jour)

Le calcium rentre dans la composition des os et des dents et sa présence dans les fruits de mer peut permettre à lutter contre la décalcification. Il a un rôle dans les influx nerveux et musculaire. Les huitres en contiennent 92,7mg pour 100 gr. (AJR: 800mg/jour)

Le Zinc est essentiel pour nos défenses immunitaires, il aide le Thymus pour produire les cellules Lymphocytes qui nous défendent (3) Restoration of the thymus in aging mice by in vivo zinc supplementation. – PubMed – NCBI
La carence en zinc est un fléau pour nos défenses immunitaires. Il vaut mieux ne pas en manquer. Les huitres en contiennent 22,5 mg pour 100 gr. (AJR: 10mg/jour)

Les vitamines du groupe B

Ce sont les vitamines qui nous apportent de l’énergie tant mentale que physique. Les produits de la mer en contiennent en quantité. Pour la vitamine B12 qui est essentielle pour l’équilibre nerveux, les huitres par exemple en contiennent 28,6μg pour 100 gr. De quoi couvrir les AJR (2,5μg/jour)
## Que peuvent nous apporter les poissons, mollusques, crustacés ?
Les autres produits de la mer ne sont pas en reste. Issus du même milieu, ils sont porteurs des mêmes bienfaits.

Poissons soles

Les poissons

La vitamine D essentielle pour la défense et la régulation immunitaire on en trouve dans les poissons gras riches en oméga 3 comme les harengs, les sardines, les maquereaux, les anchois. Mais aussi dans le saumon et l’huile de foie de morue.

Les mollusques

Les palourdes, la moule, les coques, les coquilles Saint-Jacques sont comme les huitres. Elles sont considérées comme « excellente source » c’est-à-dire qu’elles donnent au moins 25 % des Apports journaliers recommandés. Pour le Phosphore, le zing, le cuivre, le sélénium, les vitamines B12 et B2.

Les crustacés

Les crustacés comme les crevettes, les tourteaux, les araignées, les étrilles, ont l’avantage d’être pauvres en calorie, mais riches en protéines. 100 gr de chair de tourteau apporte 19 gr de protéines. Soit autant que de la côte de veau. Les crustacés sont riches en Sélénium, calcium, phosphore, et zinc indispensable pour nos défenses immunitaires, mais aussi de l’astaxanthine, un puissant antioxydant de couleur naturelle rouge que l’on retrouve aussi dans le saumon, la truite, la dorade et qui permet de lutter contre les maladies cardio-vasculaires, le diabète, les maladies d’alzheimer ou de parkinson.

Tous sont riches en iode, un élément essentiel tout au long de notre vie pour la régulation de notre température. L’iode régule aussi notre métabolisme énergétique.

Qu’en pense mon médecin ?

Et bien il me dit que c’est une bonne idée de consommer des produits de la mer de façon régulière. Au moins deux fois par semaine, dont un poisson gras. C’est un aliment très digeste. Riche en protéine. 6 à 8 crevettes en contiennent autant qu’une côte de porc.
Il me dit cependant qu’il faut être vigilant, car certaines personnes sont allergiques aux produits de la mer. Donc avant de vous jeter sur cette source de bienfaits, vérifiez auprès de votre médecin si vous n’avez pas d’allergies à cette nourriture.

Je me souviens que tout gamin, alors malade, Jean-Paul le médecin de famille avait dit à mes parents une chose qui m’avait marqué:

«  En complément de son traitement, donnez-lui manger des huitres ou une bonne cure de bigorneaux. Ces petites bêtes sont minuscules, mais contiennent plein de bonnes choses qui vont le remettre sur pied vite fait. Et puis comme vous êtes une famille de pêcheur, qu’il mange du poisson!  »

 

Plancha de moules

Les défenses immunitaires en question.

Notre système immunitaire est notre capacité naturelle ou acquise (vaccins) de notre organisme à résister à certains agents pathogènes.
Il combat les intrusions par la mise en oeuvre des défenses immunitaires. Elles sont naturelles et visibles comme la peau. Elles sont aussi invisibles comme les milliards de cellules de défense que sont les différentes armées de globules blancs.
La plupart du temps, notre organisme réussit à combattre les agressions extérieures et apprend à se défendre tout seul. Ou bien il lutte avec l’aide d’un vaccin. Les défenses immunitaires sont alors construites grâce à cet apprentissage. Si l’agent pathogène se représente, il est éliminé. On est immunisé.

Pour aider les défenses immunitaires à se renforcer, les vitamines et oligo-éléments que l’on trouve dans la nourriture peuvent nous aider. Cela va de pair avec une bonne hygiène de vie, un sommeil réparateur, une activité physique, une bonne alimentation équilibrée.

Prenez soin de vous.

Sources

Mes cours de l’ENCPM (Ecole Nationale de Commercialisation des Produits de la mer)

(1) Etude de l’université de Tufts : The American Journal of Clinical Nutrition, Volume 103, Issue 3, March 2016, Pages 942–951, https://doi.org/10.3945/ajcn.115.115188

(2) Apport journaliers recommandés par l’union Européenne –> https://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/TXT/PDF/?uri=CELEX:32011R1169&from=FR

(3) The National Center for Biotechnology Information advances science and health –> https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/8453784

Mes connaissances privées d’une nutritionniste et mon premier médecin de famille: Jean-Paul

Crédit photo: chezmonpoissonnier.fr

plateau de produits de la mer

Comment monter un plateau de fruits de mer ?

Lire la suite de Savoir

Laisser un commentaire

Note : HTML autorisé. Votre adresse email ne sera jamais publiée.

Abonnement aux commentaires

Requis
Requis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Curabitur diam ipsum velit, justo Aenean pulvinar