Passer au contenu

1 avril 2014

2

Sentir le poisson par internet

par Christophe

La réalité augmentée, bien connue des amateurs de jeux vidéo s’invite dans le panier de la ménagère. En effet, la société SmellFish a mis au point un dispositif très innovant pour sentir le poisson via internet. Cette technique originale va permettre aux amateurs d’achats en drive de mieux choisir leurs produits de la mer à distance. Le détail de cette avancée technique ci-dessous.

SmellFish_1

SmellFish une start-up américaine située à Seattle prêt du célèbre marché aux poissons, le fameux « Pike Market », a mis au point cette technologie qui associe une tablette sous IOS ou Android et un « nez électronique » issu d’une technologie existante dans le monde du parfum. Rien d’original, car les capacités électroniques de détection d’odeurs existent déjà depuis une dizaine d’années. Là où SmellFish innove, c’est dans sa capacité à restituer les parfums à distance.

La technologie consiste à polariser les écrans d’ordinateur après un traitement par spray, que tout le monde peut facilement réaliser chez soi.

Le spray inventé par SmellFish

Le spray inventé par SmellFish

On vaporise son écran avec une solution brevetée par SmelFish. On établi une liaison via internet avec un opérateur (le poissonnier) dans une poissonnerie équipée des technologies de détection et on peut voir directement chez soi, le poisson sur son écran d’ordinateur (Mac OS X ou Windows 8.1) via la webcam de la tablette et les odeurs iodées du poisson avec un léger décalage temporel grâce aux capteurs du « nez électronique » le tout est restitué sur l’écran de l’ordinateur grâce à une application développée par SmelFish. D’abord l’image du poisson, puis une polarisation de l’écran via un affichage lumineux qui enclenche une réaction chimique sur le spray au préalable vaporisé sur l’écran.

J’ai pu tester un proto à la poissonnerie, c’est tout simplement bluffant. Cette innovation restitue fidèlement les parfums de poissons. On a poussé l’expérience jusqu’à faire les essais en aveugle.

Polarisation de l'écran et vaporisation du spray sur l'écran

Polarisation de l’écran et vaporisation du spray sur l’écran

Un nez exercé peut reconnaitre et discriminer les différents fumets de poissons, mais aussi de mollusques et de crustacés. Nous avons demandé à Prescott Sheachil le CEO de SmellFish comment il a eu cette idée innovante.

La première demande a été exprimée d’abord par les mareyeurs de la cote Est des USA. Ils commandent du poisson sur toutes les criées de la façade pacifique, soient en direct avec des acheteurs locaux, et aussi via webcam par internet. Leurs besoins sont de pouvoir contrôler la fraicheur d’un produit par tous les sens. L’aspect visuel est bien rendu. Il manquait cruellement de sensations olfactives. La seconde demande vient des clients des drives qui commandent leurs courses par internet. Là aussi le contrôle de fraicheur via le sens de l’odorat est déterminant.
Les premiers essais ont été faits sur le « Pike Market » de Seattle. Les résultats positifs que nous avons obtenus vont au-delà de nos attentes.

Cependant il reste une difficulté à surmonter. C’est la volatilité du spray que nous avons breveté. Une vaporisation permet de raisonnablement rendre 4 à 5 parfums d’affilée. Il faut ensuite vaporiser de nouveau son écran pour obtenir de nouveau un résultat. De plus, la meilleure détection se situe au centre de l’écran et est moins perceptible sur les côtés. De plus la polarisation du spray arrive après les images du produit. Nous souhaitons afficher en même temps image et parfum. Des points que nous devrons améliorer, mais nos enthousiasmants résultats nous donnent confiance en l’avenir.

Après cet entretien avec Prescott Sheachil de SmellFish, nous avons bien compris que cette nouveauté pareille a un futur certain en Europe. Il a eu l’amabilité de nous laisser deux exemplaires de la présérie avec une dizaine de sprays à la disposition de la clientèle. On va pouvoir pousser les tests de cette innovation dans tous les « sens ».

Lire la suite de Blog
2 Commentaires Poster un commentaire
  1. Avr 1 2014

    Oui c’est redoutable sur les poissons d’avril :-))

  2. AUMONT
    Avr 1 2014

    Et ça ne fonctionne que pour les poissons d’avril !!!!

Laisser un commentaire

Note : HTML autorisé. Votre adresse email ne sera jamais publiée.

Abonnement aux commentaires

Requis
Requis

Les nouvelles du poissonnier

Les nouvelles du poissonnier

indiquez votre email pour recevoir le journal du poissonnier:

- Les nouvelles recettes.

- Les savoir-faire.

- Les infos sur les produits de la mer.

- Les videos

Votre abonnement est enregistré :-)