Passer au contenu

27 septembre 2011

2

Distributeur automatique de crabes vivants !!!

par Christophe

Vision insolite que celle de ce distributeur automatique de crabes vivants dans le métro chinois de la ville de Nankin. Les habitants sont tellement friands de cet animal, qu’un entrepreneur a eu l’idée de créer ce mode de distribution pour le moins original. En tout cas, cela semble apprécié par la population locale, et l’industriel a su répondre à une demande clairement définie: Fournir à toute heure du jour et de la nuit un crustacé en pleine forme et prêt à être cuisiné…

Va t’on trouver bientôt ce type de vendeur mécanique à la station Opéra? J’en doute, car il ne correspond pas au mode de consommation traditionnel français. Il y a cependant quelque chose de très intéressant dans cette vidéo, et l’on n’a pas besoin de connaitre la langue de shakespeare pour le relever. C’est la température de conservation de l’animal vivant: 4,6°C.

Un crustacé, dans un milieu humide, soumis à une température de 4°C entre en léthargie. Il reste dans cet état, tant que ces paramètres sont constants. Le procédé n’est pas nouveau et permet aux poissonniers de proposer des langoustines écossaises vivantes sur les étals(procédé embarqué SYCOCRUS). On utilise un système identique avec les mollusques, pour expédier des Ormeaux vivants en Asie (procédé dépressurisation: voir ici en milieu de page). Ce dernier dispositif est aussi utilisé avec succès pour les fruits et légumes, ainsi que les fleurs.

Conservez vos crustacés vivants

Un crustacé doit être cuisiné vivant pour donner le meilleur de lui-même. Voici comment je procède quand je rentre chez moi avec un crabe que je ne vais pas cuire tout de suite.

  • Je le sors du sac en plastique
  • je le mets dans un plat en pyrex
  • je mets par-dessus un linge humide propre ou un papier journal humide
  • je le mets dans le bas de mon frigo

On essaye ainsi, de copier au mieux le système: froid et humidité. Généralement, les réfrigérateurs domestiques ont une température de 4 à 6°C. Si possible, ne descendez pas la température sous les 3°C, car on obtient l’effet inverse et le crustacé meurt rapidement. J’ai déjà réussi à conserver plus de 24 heures des homards vivants en procédant de la sorte. A vous maintenant.

 

Credit photo et vidéo: Associated press

Lire la suite de Insolite
2 Commentaires Poster un commentaire
  1. Oct 14 2014

    on Aura Tout Vu ! à quand un Distributeur de Belle Mère (pas très fraiches) rires

  2. FG PRADEL
    Oct 28 2011

    étant donné que je suis un vieux crabe maintenant, je m’en vais de ce pas dormir dans mon frigo pour tenter de limiter les outrages du temps qui passe…… groumffffff

Laisser un commentaire

Note : HTML autorisé. Votre adresse email ne sera jamais publiée.

Abonnement aux commentaires

Requis
Requis

Les nouvelles du poissonnier

Les nouvelles du poissonnier

indiquez votre email pour recevoir le journal du poissonnier:

- Les nouvelles recettes.

- Les savoir-faire.

- Les infos sur les produits de la mer.

- Les videos

Votre abonnement est enregistré :-)